XII Journée Realiter

Il est possible de suivre les travaux de la XII Journée scientifique Realiter sur la page youtube du Servizo Normalización.

Barcelona 2004

 

VIIAssemblée générale du Réseau panlatin de terminologie

Barcelone

25 novembre 2004 

Membres présents :

- Abejón Peña, Teresa

- Adamo, Giovanni

- Alvarez, Sofía

- Alves, Ieda Maria

- Bertaccini, Franco

- Blanchon, Elisabeth

- Cabré, M. Teresa

- Celestin, Tina

- Ciobanu, Georgeta

- Colomer i Artigas, Rosa

- Conceição, Manuel Célio

- Correia, Margarita

- Depecker, Loïc

- Desmet, Isabel

- Estella, Marta

- Faulstich, Enilde

- Galanes Santos, Iolanda

- Gallardo, Natividad

- García Palacios, Joaquín

- Gómez Clemente, Xosé Maria

- Gómez de Enterría, Josefa

- Hernando Tunidor, Soledad

- Lino, Teresa

- Lorente, Mercé

- Mateu, Rosa

- Mayar, Marie-Pierre

- Núñez Singala, Manuel

- Popp, Carolina

- Pozzi, Maria

- Prado, Daniel

- Rădulescu, Ioana

- Rodriguez, Nadia

- Rousseau, Louis-Jean

- Schnell, Bettina

- Sévigny, Nicole

- Tebé, Carles

- Valiquette, Michèle

Absents justifiés :

- Huard, Gabriel (représenté par N. Sévigny)

- Humbley, John (représenté par E. Blanchon)

- Leduc, Leticia (représentée par M. T. Cabré)

Observateurs :

- Bover, Jordi

- Egea Puigventós, Ángels

- Escudero, Stella

- Galarneau, Annie

- Madinier, Bénédicte

- Nilsson, Henrik

- Pelletier, Julie

1. Accueil des participants et ouverture de la réunion

La Secrétaire Générale, M. T. Cabré, ouvre la séance de la VIIe Réunion plénière de Realiter et souhaite la bienvenue aux membres présents, ainsi qu’aux observateurs externes.

Elle explique rapidement les changements apportés dans le déroulement de ce type de réunion : afin d’en écourter la durée et suite aux décisions prises lors de la dernière réunion de Rome en 2003, il a été convenu d’organiser une réunion du Comité avant la Réunion plénière. Les rapports des responsables de travaux ont été lus par M. T. Cabré lors de cette réunion préalable et il a été décidé que chaque responsable aurait 5 minutes pour présenter l’état d’avancement de son projet en Réunion plénière. Cette proposition est acceptée par tous les membres présents.

2. Élection du Président de séance

M. T. Cabré, en tant que Secrétaire Générale, propose que Mercè Lorente préside la réunion. Sa proposition est acceptée à l’unanimité.

3. Approbation de l’ordre du jour

Le Comité propose d’ajouter un point supplémentaire avant le point 7 de l’ordre du jour, qui permettrait de présenter les nouveaux projets. De même, un autre point est introduit après le point 3, pour présenter la brochure des 10 ans de Realiter. M. T. Cabré précise en outre que dans la liste des projets en cours au point 6, il faut supprimer le Glosario Terminología de la Terminología d’Amelia de Irazazábal, qui sera arrêté sur proposition du Comité. A ce propos, Sofía Alvarez signale qu’elle a apporté une disquette avec le vocabulaire et que la partie espagnole est considérée comme terminée.

Après les modifications apportées, l’ordre du jour est accepté à l’unanimité.

4. Publication de la brochure « Realiter 1993-2003 – 10 ans d’aménagement terminologique des langues d’origine latine »

M. T. Cabré remercie, au nom de tous les membres, Loïc Depecker, Louis-Jean Rousseau ainsi que l’Union latine, pour la réalisation de cette brochure. L. Depecker présente brièvement le fascicule anniversaire consacré aux travaux de Realiter et dédié à la mémoire de Philippe Rossillon, ancien Secrétaire Général de l’Union latine, et rend également hommage à Bernard Quemada, ancien directeur de l’Institut national de la langue française, qui, en concertation avec M. Rossillon, a soutenu très tôt l’idée d’une nécessité pour les peuples latins de s’unir pour faire évoluer leurs langues dans la modernité. D. Prado propose de faire une traduction vers les autres langues de Realiter et M. Lorente suggère d’en faire une édition électronique sur le site de Realiter.

5. Approbation du compte rendu de la VIe Réunion plénière de Realiter

D. Prado rapporte les décisions prises par le Comité lors de la réunion préalable concernant deux points du compte rendu de la dernière Réunion plénière du Réseau (Rome, 29 novembre 2003) : il s’agit du point 6.8 Actualización del trabajo terminológico de la norma ISO 704 :2000 et du point 11. Représentation de Realiter dans les réunions du Comité CT 37 de l’ISO.

Pour ce qui est du premier point, M. T. Cabré propose de le traiter par la suite au moment où C. Popp présentera son rapport. La proposition est acceptée à l’unanimité.

Pour ce qui est du deuxième, elle propose de ratifier que Maria Pozzi représentera Realiter lors des réunions ISO et Rute Costa, l’AET et RITerm. Maria Pozzi présentera son rapport sur les activités de l’ISO/CT 37 en 2004 à l’Assemblée.

Le Lexique panlatin du commerce électronique sera très prochainement installé sur le site de Realiter.

Le compte rendu ainsi modifié et la liste des tâches sont donc approuvés à l’unanimité.

6. Publication et diffusion des travaux de Realiter

Judit Freixa présente le travail Neologismos económicos en las lenguas románicas a través de la prensa qui s’est terminé en 2002. Après une discussion avec l’Assemblée de certains points tels que le type de publication (électronique ou papier), l’actualisation et l’harmonisation des données, afin de ne pas retarder la publication, il est décidé que le travail sera publié tel qu’il était au moment où il a été considéré comme terminé. Ce projet a sa continuité dans le projet Neorom.

7. Présentation de la part du Comité du rapport sur les projets en cours

7.1. Glossário de biotecnologia (Enilde Faulstich)

E. Faulstich, coordinatrice de ce projet, informe que le travail est dans sa phase finale et qu’il sera diffusé d’ici fin 2005 en deux parties de structure distincte : la première sera un glossaire avec des termes et des définitions ; la deuxième, un lexique contenant des termes en portugais du Brésil et ses équivalents dans les autres langues du projet. La publication, qui sera faite par l’université de Brasília et une maison d’édition brésilienne, sera également disponible sur l’Internet. Elle précise que ce travail ne comprendra pas les données en roumain, étant donné qu’elles n’ont pas pu être révisées. Cependant, si l’équipe en charge de cette langue est à même d’effectuer la révision à temps, elles pourront être insérées.

7.2. Terminologia dos contratos de comércio internacionais (Isabel Desmet)

Isabel Desmet, responsable de la coordination de ce projet, présente un dossier sur l’état d’avancement de ce lexique.

À ce jour, les données en portugais du Portugal et du Brésil, ainsi que celles en espagnol, catalan et français de France sont en cours de révision. Manquent encore les données pour le français du Canada, l’anglais, l’espagnol du Mexique, le galicien et le roumain. Le retard est dû au fait que plusieurs collaborateurs de ce projet ont demandé d’avoir les termes en français et en anglais. La première tranche comprend uniquement les équivalents en français de France, en anglais et en portugais du Portugal. I. Radulescu informe que E. Popa enverra bientôt la deuxième tranche de termes en roumain. I. Desmet informe l’Assemblée que le travail pourrait être publié fin 2005.

Une discussion s’ouvre sur le type de travaux de Realiter et en particulier sur le fait qu’il s’agit de lexiques sans définitions. I. Desmet attire l’attention des membres présents sur le fait qu’au moins la langue de départ devrait inclure une définition. Pour les équivalents en espagnol et en catalan, elle a également reçu des définitions et des notes. Elle se demande donc s’il ne faudrait pas faire cela pour toutes les langues ou réduire le tout à des équivalents bruts. L. J. Rousseau propose qu’il y ait, à la limite, deux versions pour les travaux de Realiter : une version papier plus « légère » qui ne comprendrait que les équivalents et une autre, électronique et plus complète, avec en plus des notes et des définitions. M. T. Cabré pense qu’il faut que les travaux de Realiter soient publiés en tant que « lexique » et que, par exemple, dans le cas de l’IULA, les définitions ne se perdent pas car elles sont enregistrées dans la base de données interne. Elle considère en effet qu’il est important de donner une présentation « harmonieuse » de toutes les langues. Y. Galanes Santos, représentante de la Sección de Lingua del Consello da Cultura Galega, informe qu’elle peut fournir les définitions en galicien. I. Desmet propose alors de travailler avant tout sur une version rapide et les collaborateurs linguistiques la contactent ensuite pour lui transmettre les informations supplémentaires (définitions et notes) pour une version plus élaborée. Tous les membres présents sont d’accord sur cela et M. Lorente précise que, pour 2005, il est important d’avoir une partie minime de ce lexique.

7.3. Vocabulari del genoma humà (Mercé Lorente)

M. Lorente, coordinatrice de ce projet, informe que le travail est terminé.
Les équivalents en portugais du Brésil et en galicien ont été transmis ; par contre, elle signale n’avoir rien reçu des partenaires roumains. Le travail sera publié au cours du premier trimestre 2005 sous la forme d’un lexique ; il y aura d’abord une version HTML pour le Réseau, puis une deuxième version papier avec l’entrée en catalan. M. T. Cabré, au nom du Comité, explique que le roumain n’est pas présent dans ce projet, du fait d’un manque de documentation dans ce domaine.

7.4. Vocabolario panlatino dell’Emodinamica (Giovanni Adamo)

G. Adamo, responsable de la coordination de ce projet, informe que le travail est terminé.
Il communique, en outre, qu’il reste juste à traduire le titre, l’introduction et qu’il faut ajouter les noms des collaborateurs. Il signale qu’il faut contacter F. Armaselu pour effectuer la traduction en roumain. Le groupe de G. Huard fera la révision de l’anglais et du français. La date limite pour toute éventuelle révision ou modification est fixée au 31/01/2005. Il y aura donc une version électronique sur l’Internet et une version papier. G. Adamo assure que pour la prochaine Réunion plénière, le Vocabolario sera publié. E. Faulstich signale le problème des variantes en portugais du Brésil, du fait de la non-réception des équivalents. L’Universidade de Brasília peut se charger de les fournir ; G. Adamo est d’accord mais il doit les recevoir avant le 31/01/05. I. Radulescu se propose de réviser le roumain à la place de F. Armaselu, que l’on n’arrive plus à contacter.

7.5. Actualización del trabajo terminológico de la norma ISO 704:2000 (Carolina Popp)

C. Popp présente l’état de son travail.
Elle informe l’Assemblée que toutes les langues latines, ainsi que toutes les données, sont prêtes pour la révision. Elle signale qu’au moment où la révision des équivalents a été proposée, elle n’a reçu que les retours d’I. Radulescu et de M. Pozzi. De ce fait, seuls le roumain et l’espagnol de l’Argentine ont été révisés. M. Pozzi pense que la réalisation de ce travail est obsolète car la norme 704 étant en cours de révision, elle est susceptible d’être modifiée. C. Popp, de son côté, rappelle que ce projet sert aussi pour que les données relatives à cette norme soient stockées dans une base consultable. M. T. Cabré propose alors, au nom du Comité, que C. Popp transmette le travail effectué jusqu’à présent au groupe de travail du CT 37 de l’ISO auquel elle pourrait participer avec M. Pozzi, de façon à ce que le travail ne soit pas perdu. Tout cela serait présenté au nom de Realiter. C. Popp signale que si la version n’a pas été approuvée par l’ISO, les données ne peuvent pas être mises à jour. M. T. Cabré rappelle que, pour le moment, il s’agit d’un projet interne au G/T du CT 37. Etant donné que l’Association espagnole de terminologie (AETER) fait partie du Secrétariat du Comité technique 37 de l’AENOR et qu’elle est responsable de rédiger et de réviser la terminologie espagnole qui arrive au Comité de la COPANT, elle propose que la partie espagnole soit réalisée par le groupe de la norme argentine et par les deux institutions ci-dessus ou bien de le faire directement à travers la COPANT. C. Popp propose une autre solution, car elle considère que le Comité de la COPANT ne marche pas : elle préfère donc collaborer avec l’AETER. M. Lorente résume la situation de ce projet : la partie espagnole sera assurée par TermAr et l’AETER ; les langues de travail seront toutes les langues de Realiter. C. Popp est d’accord. L’Assemblée approuve la reconversion de ce projet avec l’ajout des autres langues de Realiter, outre l’anglais, le français et l’espagnol. Pour ce qui est du portugais du Portugal, la norme est traduite.

7.6. Sistemes de gestió de la qualitat. Fondaments i vocabulari. Norma ISO 9000:2000 (Rosa Mateu)

Rosa Mateu, responsable de ce projet, présente son rapport.
Elle informe que la norme ISO existe en catalan et en espagnol, C. Popp confirme cette information pour l’espagnol. Pour ce qui est des autres langues, il manque le français, l’italien, le roumain ; l’anglais existe mais il faut juste l’intégrer dans la base ; le galicien sera repris par l’Universidade de Vigo, étant donné que M. N. Singala ne l’a pas terminé. M. T. Cabré propose alors que TermAr transmette à R. Mateu les fiches avec les données du français et de l’anglais. I. Radulescu vérifiera si la norme a été traduite en roumain et contactera par la suite R. Mateu. M. C. Conceição s’occupera du portugais du Portugal ; I. M. Alves, du portugais du Brésil et F. Bertaccini, de l’italien. R. Mateu enverra la liste des termes sous Access ou Excel.

7.7. Vocabulaire multilingue de la géomatique et Vocabulaire multilingue de la manutention et du stockage (Tina Célestin)

Tina Célestin, coordinatrice de ces deux projets, présente les rapports à l’Assemblée.
Pour ce qui est du vocabulaire de la géomatique, elle invite ceux qui n’ont pas encore terminé de lui transmettre les données d’ici fin mars 2005 et ceux qui ont terminé de les lui communiquer au plus tôt. Elle précise en outre que la date boutoir de remise des travaux est fixée à la fin de mars 2005. Par la suite, le traitement des données dans les différentes langues sera pris en charge par l’Office québécois de la langue française. Ainsi, si tout se déroule comme prévu, la « publication » pourra être prête pour novembre 2005, c’est-à-dire pour la prochaine réunion de Realiter.

T. Abejón informe que les équivalents espagnols seront réunis pour fin mars 2005. E. Faulstich se demande s’il s’agit d’un lexique ou d’un glossaire. T. Célestin répond qu’en principe, le projet devait aussi fournir les définitions, mais cela n’est pas possible pour tout le monde. E. Faulstich informe donc qu’elle pourra commencer à chercher les équivalents, mais qu’il ne lui sera pas possible de donner les définitions car la documentation fait défaut.

M. C. Conceição fait une observation à part, relative à la présentation des collaborateurs aux projets : il pense qu’il serait préférable d’indiquer le nom de l’institution, suivi du nom du collaborateur, sauf dans le cas des membres individuels.

L’Assemblée approuve cette proposition à l’unanimité.

Pour ce qui est du deuxième projet, certaines langues (catalan, roumain et français) sont très avancées, d’autres (l’espagnol et le galicien) sont avancées ; quant au portugais et à l’italien, le projet débute. Elle signale un problème dû à l’importante création de néologismes et à une documentation réduite et difficile à repérer. De plus, une nouvelle norme ISO 2004 a nécessité la révision d’environ 30 notions sur les 300. M. P. Mayar, en collaboration avec une autre personne, se propose de travailler sur le français européen ; le problème est que les documents ne sont pas consultables et quand ils le sont, c’est payant. T. Célestin propose de discuter de cette question en privé avec M. P. Mayar, afin de lui donner la référence exacte de ces ouvrages normatifs que l’Office a utilisés pour faire les recherches pour le français. E. Faulstich signale que la partie du portugais du Brésil est terminée et que pour les 90 termes qui manquent, elle donnera une proposition de traduction.

7.8. NEOROM – Projet de Réseau d’observatoires de néologie (M. T. Cabré)

M. T. Cabré présente le rapport de ce projet à l’Assemblée.
Elle rappelle qu’il s’agit d’un projet qui vise à recueillir les néologismes lexicaux dans les différentes langues latines et à réaliser des études contrastives sur l’évolution de ces langues, en explorant leur capacité d’harmonisation. L’objectif est de collecter une quantité d’environ 1 000 néologismes d’ici 2005 à insérer par la suite dans une base de données commune.

_________________________________

M. Correia souhaite présenter son rapport relatif à la publication en ligne des travaux de Realiter et traiter la question des dépenses qui en découlent. M. T. Cabré pense qu’il est très difficile de prendre une décision à ce propos : elle suggère donc que chaque membre considère sa proposition, la lise et qu’elle soit discutée lors d’une prochaine Réunion du Comité ou de la VIIIe Réunion plénière.

8. Présentation des nouveaux projets

Dictionnaire de la gestion de la qualité

Le projet de F. T. Tănăsescu, pour lequel I. Radulescu a rempli la fiche de projet, est présenté à l’Assemblée.

Il est décidé que le travail ne comprendra pas plus de 500 termes, avec l’entrée en anglais et la définition en roumain.

Se sont proposés pour participer à ce projet :

Coordination : TermRom

- Rosa Colomer (catalan)

- Ieda Maria Alves (portugais du Brésil)

- Maria Pozzi (espagnol de Mexique)

- Margarita Correia (portugais du Portugal)

- CINDOC ( espagnol d’Espagne)

- Universidade de Vigo (galicien)

- Giovanni Adamo (italien)

L. Depecker cherchera un collaborateur pour la partie française.

Lexique panlatin de bioéthique

Le projet du Bureau de la traduction du Canada est présenté à l’Assemblée.

Se sont proposés pour participer à ce projet :

Coordination : Bureau de la traduction du Canada

- IULATERM (catalan et espagnol d’Espagne)

- Maria Pozzi (espagnol du Mexique)

- Manuel Celio Conceição (portugais du Portugal)

- Marie-Pierre Mayar (français européen)

- Franco Bertaccini (italien)

- Iolanda Galanes Santos (galicien)

- Enilde Faulstich (portugais du Brésil)

- Ioana Rădulescu (roumain)

I. Rădulescu informe qu’elle cherchera un collaborateur pour ce projet. M. Valiquette remettra, à la fin de la réunion, un dossier et un cédérom à tous les participants.

Terminologia da inteligência artificial

Le projet de Ieda Maria Alves est présenté à l’Assemblée.

M. Pozzi propose que les entrées soient présentées également en anglais. I. M. Alves peut fournir aussi les entrées en français. Les définitions seront dans les deux cas en portugais.

Les participants recevront donc des entrées en portugais du Brésil, avec des définitions en portugais, et des équivalents en anglais.

Se sont proposés pour participer à ce projet :

Coordination : Ieda Maria Alves

- Maria Pozzi (espagnol du Mexique)

- CINDOC (espagnol d’Espagne)

- Franco Bertaccini (italien)

- Ioana Rădulescu cherchera un collaborateur pour le roumain

- Université de Vigo (galicien)

- John Humbley (français de France)

- Institut J. L. Vives et TERMCAT (catalan)

- Tina Célestin (français du Canada)

- Maria Teresa Lino (portugais de Portugal)

M. T. Cabré présente ensuite la proposition de projet de Stéphane Lopez, en collaboration avec l’Agence intergouvernementale de la Francophonie. Les membres se montrent tout à fait enthousiastes par rapport à ce projet. M. T. Cabré suggère qu’une Commission soit créée pour préparer la proposition du projet à soumettre à l’AIF, qui devra l’approuver et chercher les partenaires. Le Secrétariat de Realiter s’occuperait de la coordination.

Se sont proposés pour faire partie de cette Commission : M. C. Conceição, E. Faulstich, J. Gómez de Enterría et J. García Palacios.

9. Rapport sur l’étude du système de gestion terminologique (REALIMAR) proposé par TermAr

Suite aux décisions prises lors de la dernière Réunion plénière de Rome, ce logiciel a fait l’objet d’un rapport des informaticiens du groupe IULATERM  ; M. André Le Meur n’a pas pu l’ouvrir.

C. Popp présente brièvement cet outil, destiné à être utilisé par tous les membres du Réseau, afin de pouvoir travailler ensemble via Internet. Les données seraient donc collectées dans une base de données Access. M. Lorente se demande s’il est nécessaire d’avoir un seul logiciel ou si chacun peut travailler avec le sien. M. C. Conceição, au nom des membres du Comité, estime que le fait d’avoir un seul logiciel n’est pas une priorité pour Realiter. M. T. Cabré rappelle que le problème majeur a été que certains n’ont pas pu ouvrir ce type de logiciel et pense qu’il pourrait être surtout utilisé par les membres qui ne possèdent aucun type d’outil pour stocker les données. Le Comité propose de le mettre sur l’Internet pour qu’il puisse être utilisé, sans qu’il soit le logiciel unique.

10. Proposition de représentation de Realiter aux réunions du CT 37 de l’ISO

Suite au rapport envoyé par M. Pozzi au Secrétariat  et qu’elle lit aux membres de l’Assemblée, Maria Pozzi est désignée comme représentante de Realiter aux réunions du Comité CT 37. La décision est approuvée à l’unanimité.

11. Proposition de modification du Règlement

(Cf. compte rendu de la réunion du Comité)

Il est décidé de relancer le groupe de travail constitué pour étudier les problèmes de méthodologie au sein de Realiter. M. Lorente propose de tenir compte de ce document lors de la prochaine Réunion plénière et suggère de planifier le sujet en faisant ressortir les priorités avec les membres du groupe. M. T. Cabré propose à L. J. Rousseau d’envoyer un document avec une proposition de points à discuter.

12. Adhésion des nouveaux membres

M. T. Cabré lit les demandes des 4 candidats :

- CIEL (Centre interlangue d’études en lexicologie) – Paris, France. Demande de modification d’affectation de John Humbley, qui serait le représentant de cette institution auprès de Realiter. Cette demande est appuyée par John Humbley et par la Directrice du CIEL.

- SSLMIT, Università di Bologna – Forlì, Italie, représenté par Franco Bertaccini. Cette demande est appuyée par M. T. Cabré et G. Adamo.

- Alicia Gómez Sánchez, Universidad Alfonso X el Sabio – Madrid, Espagne. Cette demande est appuyée par Amelia de Irazazábal et M. T. Cabré.

- CITERM, Universidad Autónoma de Manizales – Colombia – représenté par Mercedes Suárez. Cette demande est appuyée par M. T. Cabré et Josefa Gómez de Enterría.

Les candidatures sont acceptées à l’unanimité.

13. Lieu et date de la prochaine Réunion

E. Faulstich propose Brasília, vers fin 2005, dans le cadre du Séminaire de gestion des langues. M. P. Mayar propose Bruxelles, dans le cadre d’un colloque qui se tiendra en novembre 2005.

T. Célestin, M. Valiquette, C. Popp et G. Adamo appuient la candidature de Brasília. M. T. Cabré propose alors que la réunion Neorom ait lieu à Bruxelles et la prochaine Réunion plénière de Realiter à Brasília fin septembre 2005. Le Secrétariat se chargera de communiquer par la suite la date exacte à tous les membres.

14. Débat

Il est demandé aux membres qui ne reçoivent pas les messages de la liste de le communiquer au Secrétariat, de façon à mettre à jour la liste.

Sofía Álvarez, du CINDOC, soulève la question du projet d’Amelia de Irazazábal. Josefa Gómez de Enterría se propose de prendre le relais pour coordonner la phase finale du travail, qui sera reformulé.

M. T. Cabré rappelle, en tant que Présidente du Jury des Prix internationaux de terminologie de l’AET, le problème du manque d’évaluateurs en langues latines, les travaux dans ces langues étant de plus en plus fréquemment soumis.

15. Clôture

M. Lorente, Présidente de séance, clôture officiellement la VIIe Réunion plénière de Realiter et remercie les membres de leur participation.

M. T. Cabré remercie l’Assemblée et le soutien de l’Union latine pour la co-organisation du colloque « Variation géolectale et terminologie » et le déroulement de cette Réunion plénière.

D. Prado remercie les membres présents de leur participation aux activités de Realiter et tout particulièrement l’IULA pour la collaboration inestimable qu’il a apportée pendant ces deux jours de travail de Realiter à Barcelone.