XII Journée Realiter

Il est possible de suivre les travaux de la XII Journée scientifique Realiter sur la page youtube du Servizo Normalización.

Faro 2010

 

XIIAssemblée générale du Réseau panlatin de terminologie

Faro, 13 mai 2010

Membres présents

  1. Adamo, Giovanni
  2. Ahumada Lara, Ignacio
  3. Butiurca I. Doina
  4. Cabré, M. Teresa
  5. Célestin, Tina
  6. Conceição, Manuel Célio
  7. Depecker Loïc
  8. Galera, Francesc
  9. García, Maria de Lurdes
  10. Huard, Gabriel
  11. Juncadella, Marta
  12. Lascu-Cilianu Corina
  13. Núñez Singala, Manuel
  14. Prado, Daniel
  15. Rousseau, Louis-Jean
  16. Bofill, Cristina (représente Jordi Bover)
  17. Sévigny Nicole
  18. Toma, Alice
  19. Varga, Cristina
  20. Vintila-Radulescu, Ioana

Observateurs :

  1. Antunes, Mafalda
  2. Bara, Mariana
  3. Barrientos Quispe Jaime
  4. Darras, Xavier
  5. Madinier, Bénédicte
  6. Mingas, Amélia
  7. Mihailovici, Aurelia
  8. Silva, Manoel
  9. Vargas, Chelo
  10. Quelques étudiants de l’Universidade do Algarve

Absents justifiés :

  1. Aguado, Guadalupe
  2. Alves, Ieda Maria
  3. Barcellos Almeida, Gladis Maria
  4. Bidu-Vranceanu Angela
  5. Bover, Jordi
  6. Bertaccini, Franco
  7. Ciobanu, Georgeta
  8. Finatto, Maria José
  9. Gallardo San Salvador, Natividad
  10. Garcia Palacios, Joaquin
  11. Gómez de Enterría Sánchez M. Josefa
  12. Krieger, M.Graça
  13. Krimpas, Panagiotis G.
  14. Lorente, Mercè
  15. Mayar, Marie-Pierre
  16. Pozzi, María
  17. Rodriguez, Nadia
  18. Valiquette, Michèle
  19. Zanola, Maria Teresa

1. Ouverture de la réunion

La secrétaire générale, Maria Teresa Cabré, ouvre la séance de la XIIe Assemblée générale de Realiter et souhaite la bienvenue aux membres présents.

2. Élection du président de séance

M. T. Cabré propose que Manuel Célio Conceição préside la réunion. Sa proposition est acceptée à l’unanimité. Elle lui passe ensuite la parole. M.C. Conceição souhaite la bienvenue à l’Universidade do Algarve aux participants. Il précise qu’il va parler en portugais, car le Réseau Realiter a cela de particulier et d’unique, qu’il respecte les langues latines de chacun. Il invite d’ailleurs chacun à s’exprimer dans sa langue. Il remercie ensuite Amélia Mingas, directrice de l’Instituto International da Língua Portuguesa, de sa présence.

3. Approbation de l’ordre du jour

M.C. Conceição lit l’ordre du jour. Il propose aux membres de retirer le point 7 « Actualisation de la norme sur les indicatifs de grammaire dans les travaux terminologiques de REALITER », car ce point a déjà été traité lors de l’assemblée de Milan. En outre, au point 13 « Lieu et date de la prochaine rencontre », il précise que sera également abordée la rencontre 2013, car le Réseau fêtera alors ses vingt ans. L’assemblée n’émet aucune objection.

4. Approbation du compte rendu de la XIe Assemblée générale et de la liste des tâches

Daniel Prado présente le compte rendu de l’assemblée générale de Milan de 2009 et demande aux participants s’ils ont des commentaires à faire. Les membres présents n’ont aucune objection et l’approuvent. D. Prado lit la liste des tâches. Au sujet du point de la liste « DIFFUSER publiquement l’inventaire des producteurs de terminologie sur le site du Réseau », il explique qu’à l’heure actuelle le Secrétariat n’a reçu qu’une quarantaine de réponses et qu’il avait été décidé de le publier qu’à partir de 50 réponses. Il appelle donc les membres à diffuser largement cet inventaire. Concernant les tâches des membres sur les projets en cours, il indique qu’Isabel Desmet aurait dû envoyer son projet « Terminologia dos contratos de comércio internacionais » avant la fin de l’année 2009. Étant donné que tous les partenaires linguistiques ont rendu leur travail sur ce projet, le Comité propose de demander à I. Desmet d’envoyer son projet en l’état (il ne manquerait que l’introduction) afin de le publier au plus vite et pour éviter qu’il ne devienne obsolète. L’assemblée n’émet aucune objection. M.T. Cabré revient sur l’inventaire des producteurs de terminologie et demande à tous les membres institutionnels de bien vouloir remplir le questionnaire d’enquête, car jusqu’à présent très peu de membres l’ont fait. Elle invite le Secrétariat à envoyer un message sur la liste pour rappeler où se trouve l’enquête aux membres. D. Prado en profite pour demander aux membres qui ne recevraient pas correctement les messages sur la liste de diffusion de se manifester. D. Prado passe ensuite au rapport du Secrétariat et énumère les tâches effectuées cette année par ce dernier.

5. Présentation des travaux terminés

M.C. Conceição se félicite du grand nombre de travaux terminés cette année dans le cadre du Réseau et passe la parole à la Secrétaire générale. M.T. Cabré présente les sept vocabulaires achevés, à savoir :

  • Léxico panlatino de Biotecnologia e Cultura de tecidos (coordonné par Enilde Faulstich)
  • Vocabulaire panlatin de la grippe aviaire (coordonné par Tina Célestin)
  • Vocabulaire panlatin de la nanotechnologie (coordonné par Tina Célestin)
  • Vocabulaire panlatin de la diffusion et de la distribution du livre (coordonné par Tina Célestin)
  • Vocabulaire panlatin de l’intelligence artificielle (coordonné par Ieda Alves)
  • Lexique panlatin des changements climatiques (coordonné par Gabriel Huard)

Hormis ces deux derniers travaux qui viennent de parvenir au Secrétariat, les quatre autres ont été mis en ligne sur le site du Réseau.

6. Présentation des rapports sur les projets en cours

M.T. Cabré donne quelques précisions sur certains travaux et invite les responsables de projet à parler de leur projet en cours :

6.1. Termes interdisciplinaires — les sciences « fortes » vs les sciences « faibles »

M.T. Cabré précise qu’Alice Toma a décidé de suspendre temporairement ce projet qu’elle avait présenté lors de l’AG de Milan. Elle le reformulera et le représentera en 2011.

6.2. Glosario de términos jurídicos y económicos

M.T. Cabré signale que le Secrétariat n’a reçu aucune nouvelle des coordinatrices du projet, Mª del Pilar Blanco García et Mª Teresa Losada Liniers. Elle propose donc à l’assemblée de l’annuler. Aucune objection n’est émise.

6.3. Terminologia marketingului economic

En l’absence de la coordinatrice de ce projet, Angela Bidu-Vranceanu, A Toma qui la représente prend la parole. Elle explique que le projet avance bien, mais qu’il manque un partenaire pour le français européen. Elle invite également chaque partenaire à envoyer les sources utilisées et les remercie d’avoir bien respecté les délais afin que le projet puisse être bouclé d’ici la fin de l’année. M.T. Cabré rappelle le rôle des responsables linguistiques de Realiter qui sont supposés chercher les éventuels partenaires manquants.

6.4. Lessico panlatino dei sistemi fotovoltaici

En l’absence de sa coordinatrice, Maria Teresa Zanola, M.T. Cabré présente son rapport. Marie-Pierre Mayar et John Humbley ont fourni des équivalents pour le français d’Europe, mais il manque toujours des collaborateurs pour le catalan, l’espagnol d’Amérique, le français du Canada, le galicien, le portugais et le roumain. Les équivalents en espagnol d’Espagne ont été fournis par une collaboratrice espagnole auprès de son université et M.T. Zanola souhaiterait qu’ils soient revus par quelqu’un de Realiter.

6.5. Red de observatorios de neología de las lenguas románicas – NEOROM

M. T. Cabré informe que le projet avance plus vite en espagnol et en catalan, mais que cela est normal. Chaque autre langue a recueilli en moyenne 2 000 néologismes. Elle rappelle en outre que le 26e Congrès international de linguistique et de philologie romane se tiendra à l’Université de Valence, en septembre 2010.

6.6. Vocabulaire panlatin des termes de bureau ; Vocabulaire panlatin du vélo ; Vocabulaire panlatin de la nanotechnologie (2e partie) ; Vocabulaire panlatin des pneumopathies professionnelles

Tina Célestin présente ses quatre projets. Le vocabulaire des termes de bureau est presque terminé. Il en est à l’étape d’impression. Les trois autres vocabulaires avancent à un bon rythme et elle remercie les différents auteurs et collaborateurs. Les travaux d’édition devraient débuter d’ici le deuxième semestre 2011.

6.7. Vocabulaire panlatin de la téléphonie mobile

M. T. Cabré informe que Georgeta Ciobanu a envoyé un message au Secrétariat dans lequel elle explique que lorsqu’elle avait proposé son projet durant la réunion de Milan, en 2009, il lui avait été dit que Termcat avait déjà réalisé un projet similaire et qu’il fallait d’abord qu’elle se renseigne auprès d’eux. Or, il semblerait que Termcat ait simplement proposé un glossaire de 50 termes français/catalan sur le téléphone mobile, alors que son projet, plus vaste, porte sur la téléphonie mobile. Face à cette confusion, M. T. Cabré propose que Madame Ciobanu reprenne son projet.

6.8. Lexique panlatin des changements climatiques et lexique panlatin de l’énergie éolienne

G. Huard explique que Lexique panlatin des changements climatiques vient d’être publié sur le site du Bureau de la traduction [1]. Les travaux se poursuivent concernant le Lexique panlatin de l’énergie éolienne. Il se félicite de la bonne communication avec les collaborateurs.

6.9. Sistemes de gestió de la qualitat. Fondaments i vocabulari. Norma ISO 9000:2000 et Vocabulari multilingüe de la sida

Cristina Boffil représente Jordi Bover, responsable de ces deux projets. Le projet Sistemes de gestió de la qualitat. Fondaments i vocabulari. Norma ISO 9000:2000 est terminé et en attente de publication sur le site de Realiter [2]. Il est consultable sur le site de Termcat (http://www.termcat.cat/dicci/qualitat/). Le projet de Vocabulari multilingüe de la sida est bien avancé, hormis la version définitive pour l’espagnol du Mexique et quelques tâches à réaliser concernant les catégories grammaticales. L’édition en ligne devrait pouvoir être prête d’ici cet été.

6.10. Vocabular panlatin de fiscalitate

C. Lascu explique que les équivalents anglais, français, italiens et espagnols ont été traités par des collaborateurs roumains spécialistes de ces langues. Elle précise que R. Costa s’est engagée à faire le portugais et que G. Huard a accepté de jeter un œil à l’anglais et au français. Les Catalans ont prévu de rendre leur travail en décembre 2010. Elle souhaiterait pouvoir publier son vocabulaire en octobre 2011. M.C. Conceição pointe du doigt les difficultés rencontrées par certains coordinateurs pour trouver des collaborateurs. Le Comité propose que les responsables de projet se mettent directement en relation avec les responsables linguistiques qui devront prendre les mesures nécessaires pour trouver des collaborateurs. Il signale en outre l’inactivité de certaines aires linguistiques. Le Comité appelle donc à un plus grand dynamisme de la part des responsables linguistiques, notamment pour l’italien et le français de France. M. T. Cabré appuie ses propos. Il est urgent de trouver des partenaires pour les projets de M.T. Zanola et C. Lascu.

7. Actualisation de la norme sur les indicatifs de grammaire dans les travaux terminologiques de REALITER

Ce point de l’ordre du jour a été annulé par l’assemblée.

8. Point sur la reconnaissance des auteurs impliqués dans les projets terminologiques réalisés dans le cadre du Réseau et sur l’harmonisation de la dénomination et de la présentation des projets

M. T. Cabré rappelle qu’il avait été demandé à M. Pozzi lors de la dernière assemblée générale de Milan de faire une proposition pour harmoniser les travaux de Realiter en ce qui a trait à la manière de mentionner les différents auteurs, collaborateurs et autres personnes impliquées dans les projets, ainsi qu’en ce qui concerne les titres des projets. M. Pozzi, absente, a envoyé un document au Secrétariat. Le Comité souhaite le soumettre à la considération de l’Assemblée générale. M.T. Cabré précise que si une plus grande réflexion est nécessaire, le document sera retravaillé et reproposé lors de la prochaine assemblée. Au sujet des auteurs, M. Pozzi propose que figurent les personnes suivantes :

  • le coordinateur du projet et son institution ;
  • les collaborateurs du coordinateur et leur institution ;
  • les personnes qui fournissent la nomenclature de base (personne physique ou institution) ;
  • les auteurs de chaque variante de langue néolatine et leur institution ;
  • les collaborateurs de chaque variante de langue néolatine et leur institution ;
  • les experts consultés pour chaque langue et leur institution ;
  • les personnes chargées du système informatique et de la conception graphique et leur institution.

Au sujet des titres, M. Pozzi propose trois types de titres, classés de la sorte :

  • lexique panlatin de… (quand il y a uniquement des équivalents de chaque variante de langue néolatine) ;
  • vocabulaire panlatin de… (quand il y a au moins une définition pour chaque concept dans une langue) ;
  • Titres spéciaux (incluant si possible la mention « panlatin ») dans les autres cas (ex. : Tabla de formantes cultos y los Neologismos económicos en la prensa).

M.T. Cabré demande aux participants s’ils ont des commentaires à faire. T. Célestin précise, concernant les auteurs, qu’elle ajoute systématiquement les noms des réviseurs. M.T. Cabré est d’accord pour faire cet ajout. Au sujet des titres, pour I. Vintila-Radulescu, il serait préférable que tous les travaux de Realiter comportent des définitions. M.T. Cabré précise que cela est stipulé dans les Principes méthodologiques du travail terminologique. Pour M.C. Conceição, l’institution qui appuie le projet n’est pas obligée de publier les définitions. D. Prado précise que les travaux comportent toujours des définitions, mais pour des questions de droits d’auteur, il est parfois difficile de les publier. I. Vintila-Radulescu ajoute que le Lexique panlatin des chariots de manutention ne comporte pas de définitions. T. Célestin explique que dans le cas de ses travaux Realiter, certains collaborateurs lui fournissent parfois des définitions, mais que pour être publiables elles doivent être originales. M. Pozzi a également préparé une proposition pour la présentation de l’information dans les travaux Realiter, et plus particulièrement la présentation des entrées lorsqu’il y a plusieurs variantes linguistiques. Elle propose quatre options, à savoir :

  1. una variante seguida de la otra. Aquí debemos partir del principio de igualdad entre las diferentes variantes y no la precedencia de las variantes europeas sobre las americanas. Entonces esto se podría hacer de acuerdo con un estricto orden alfabético del país que proporciona la variante. Por ejemplo, Bélgica, Canadá, Francia para el francés ; Argentina, España, México para el español y Brasil, Portugal para el portugués. Los equivalentes que coinciden en las diferentes variantes de lengua van al principio sin marca de país y los que son específicos a un país se marcan al igual que en el caso anterior.
  2. por uso, para lo cual se puede hacer una búsqueda en Internet del número total de ocurrencias de cada equivalente propuesto y así decidir el orden en el que aparecen, aunque los códigos de país estén mezclados. Esto tiene la ventaja de proporcionar al usuario la información adicional referente a la extensión de uso de cada término propuesto.
  3. por estricto orden alfabético de los términos. Una vez más, partiendo del principio de igualdad entre las diferentes variantes de cada lengua. Muy democrático.
  4. El término preferido, que es el primero que aparece, y al que los demás remiten, debe seleccionarse de acuerdo con el número de variantes en las que se usa, de tal manera que se dé preferencia a los equivalentes con un uso más extendido geográficamente.

M.T. Cabré précise que le comité en a déjà éliminé 2, à savoir les options 2 et 4. Elle demande à l’assemblée de se prononcer. Les participants s’accordent sur la troisième option, soit par ordre alphabétique. Concernant les codes de langues et de pays, M. Pozzi propose de se référer aux normes correspondantes, à savoir : ISO 3166 Country codes et ISO 639-2 Codes for the representation of names of languages : Alpha-3 code for names of languages. Le Comité a donc décidé de publier ces normes sur le site du Réseau afin que chaque membre puisse s’y référer. Enfin, concernant la catégorie grammaticale, le genre et le nombre des termes, M. Pozzi propose de se référer à la norme sur les indicatifs de grammaire dans les travaux terminologiques de Realiter élaborée par Louis-Jean Rousseau [3]. 

9. Présentation des résultats de l’enquête sur les producteurs de terminologie

M. C. Conceição passe la parole à L.-J. Rousseau qui assure le suivi de l’enquête. Ce dernier souligne que seuls quelques membres ont fait la diffusion de l’enquête sur leur site, notamment des sites francophones et que ceci explique donc que sur la quarantaine de réponses reçues, la plupart proviennent de Francophones. En conséquence, il invite les membres à la diffuser plus largement et pense qu’il serait temps de commencer à utiliser l’inventaire pour trouver des collaborateurs. M.C. Conceição rappelle au Secrétariat de renvoyer les informations sur l’enquête aux membres via la liste de diffusion.

10. Point sur le projet de partenariat avec l’OQLF en matière de production et de diffusion de la terminologie

M. C. Conceição rappelle l’origine de ce projet. Lors de la dernière assemblée générale, Lucie Auger avait présenté une offre de partenariat terminologique, dans le cadre de la Banque de terminologie multilingue de l’Office (BTML). Cette offre, qui s’adresse à Realiter en tant que réseau, propose l’utilisation d’une version du logiciel Multitrans conçu par la firme Multicorpora. À la fin de cette présentation, les membres du Comité s’étaient réunis et avaient tiré les conclusions suivantes :

  1. L’offre de l’Office s’adresse au réseau en tant qu’entité collective, sans exclure la possibilité d’autres formules particulières de partenariat avec les institutions ou membres intéressés à collaborer avec l’Office.
  2. Compte tenu des objectifs fondamentaux de REALITER, le Comité souscrit entièrement à l’objectif du soutien au multilinguisme poursuivi par l’Office.
  3. Le système proposé servira tant à l’intégration des produits terminologiques de REALITER qu’à la diffusion des résultats.
  4. Dans cette perspective, les membres du Comité recommandent à REALITER l’acceptation de l’Offre de l’Office québécois de la langue française, respectant les principes du droit d’auteur.
  5. Le Comité invite l’Office québécois de la langue française à préciser les conditions d’utilisation des outils proposés, de même que les modalités de diffusion qu’envisage l’Office pour les fiches REALITER.

M. C. Conceição invite ensuite T. Célestin et Xavier Darras à venir présenter plus en détail l’outil en question. T. Célestin présente notamment les avantages de cet outil par rapport à la base de données actuelle de Realiter.

11. Proposition de nouveaux projets Aucun nouveau projet n’a été proposé cette année. 12. Adhésion des nouveaux membres

M. T. Cabré annonce que le Secrétariat a reçu dix nouvelles demandes d’adhésion au Réseau. Les candidatures sont les suivantes : MEMBRES INSTITUTIONNELS

  1. Instituto Interuniversitario de Lenguas Modernas Aplicadas (Chelo VARGAS) Demande appuyée par Daniel Prado et Teresa Cabré.
  2. Universidade Estadual de Maringá (UEM), Centro de Ciências Humanas, Letras e Artes (CCH), Departamento de Letras (DLE) e Programa de Pós-Graduação em Letras (PLE) (Manoel MESSIAS ALVES DA SILVA) Demande appuyée par Ieda Maria Alves et Maria Tereza Lino.

MEMBRES INDIVIDUELS

  1. Panagiotis G. KRIMPAS (Univ. Démocrite de Thrace) Demande appuyée par Mercè Lorente et Teresa Cabré.
  2. Guadalupe AGUADO (Univ. Politécnica de Madrid) Demande appuyée par Daniel Prado et Teresa Cabré.
  3. Yanira NAVARRO MARRERO (Univ. De Salamanca) Demande appuyée par Bertha Gutiérrez Rodilla et Teresa Cabré.
  4. Odair Luiz NADIN DA SILVA (Univ. Estadual de Maringá) Demande appuyée par Ieda Maria Alves et Teresa Cabré.
  5. Jaime BARRIENTOS QUISPE Demande appuyée par Gladis Barcellos Almeida et Teresa Cabré.
  6. Mariângela DE ARAÚJO (Univ. de São Paulo) Demande appuyée par Ieda Maria Alves et Tina Célestin.
  7. Antoaneta LORENTZ (Académie d’Etudes Economiques de Bucarest) Demande appuyée par Corina Lascu Cilianu et Tina Célestin.
  8. Xavier DARRAS (Office québécois de la langue française) Demande appuyée par Teresa Cabré et Tina Célestin.

Chelo Vargas, Manoel Messias, Jaime Barrientos Quispe et Xavier Darras qui assistent à l’Assemblée générale en tant qu’observateurs se présentent. Les candidatures sont acceptées à l’unanimité par l’assemblée.

13. Lieu et date de la prochaine rencontre

M.C. Conceição explique que le Secrétariat a reçu trois candidatures pour l’organisation de la prochaine rencontre, à savoir :

  1. Alice Toma qui propose d’organiser la prochaine journée à Bucarest, Roumanie.
  2. L’Office québécois de la langue française, par l’intermédiaire de Tina Célestin, qui souhaite accueillir la rencontre de Realiter en 2011 à Québec, à l’occasion de la célébration des 50 ans d’existence de l’OQLF
  3. Franco Bertaccini qui propose d’organiser la journée à Forlì, Italie.

Le Comité a décidé d’écarter la troisième proposition, la réunion ayant déjà eu lieu à deux reprises en Italie, dont une fois à Forlì et a demandé à Alice Toma et à Tina Célestin de bien vouloir s’arranger entre elles. Alice Toma prend la parole et explique qu’en raison des 50 ans de l’OQLF, elle estime qu’il est plus judicieux d’organiser la journée à Québec en 2011 et propose Bucarest pour 2012. Cette proposition est acceptée. Tina Célestin remercie Alice Toma et présente brièvement les attraits du Québec dans le contexte de ce cinquantenaire. La rencontre pourrait être organisée aux alentours de la première semaine de juin 2011. Le thème de la journée reste à définir, mais M.T. Cabré propose qu’une partie soit consacrée aux gestionnaires terminologiques. Toujours au sujet des prochaines rencontres, M.C. Conceição rappelle que Realiter fêtera ses 20 ans d’existence en 2013. À cette occasion, le Comité a pensé qu’il pourrait être pertinent d’organiser la rencontre à Paris, peut-être avec le concours de la DGLFLF qui soutient le Réseau depuis ses débuts. Cette rencontre permettrait de rendre hommage à Bernard Quemada, fondateur du Réseau.

14. Clôture de la réunion

M.C. Conceição, en tant que Président de séance, clôture officiellement la XII Assemblée générale de Realiter. Il remercie les participants, ainsi que les orateurs et présidents de session de la journée scientifique du lendemain. Enfin, il remercie les fonctionnaires de l’université présents aujourd’hui alors que l’université est fermée. M.T. Cabré et Daniel Prado remercient à leur tour M.C. Conceição pour son accueil efficace et chaleureux. Ils remercient tout particulièrement la DGLFLF pour son constant soutien et notamment Bénédicte Madinier qui a fait le déplacement pour assister aux rencontres de Realiter.

***************************************
Notes
[1] Note du secrétariat de Realiter : ce vocabulaire a depuis la réunion de Faro été publié sur le site du Réseau.
[2] Note du secrétariat de Realiter : ce vocabulaire a depuis la réunion de Faro été publié sur le site du Réseau.
[3] Note du Secrétariat : la norme est en ligne sur le site du Réseau.