XII Journée Realiter

Il est possible de suivre les travaux de la XII Journée scientifique Realiter sur la page youtube du Servizo Normalización.

Rio de Janeiro 2006

 

VIIIe Assemblée générale du Réseau panlatin de terminologie

Rio de Janeiro

2 juin 2006

12h00-17h30

Membres présents :

  1. Alves, Ieda Maria
  2. Bofill, Cristina
  3. Cabré, M. Teresa
  4. Célestin, Tina
  5. Faulstich, Enilde
  6. Gallardo San Salvador, Natividad
  7. Garcia, Maria de Lourdes
  8. Gómez de Enterría, Josefa
  9. Huard, Gabriel
  10. Krieger, Maria da Graça
  11. Núñez Singala, Manuel
  12. Prado, Daniel
  13. Rodríguez, Nadia
  14. Rousseau, Louis-Jean
  15. Schnell, Bettina
  16. Sévigny, Nicole
  17. Valiquette, Michèle

Absents justifiés :

Adamo, Giovanni
Ahumada Lara, Ignacio (représenté par M. T. Cabré)
Ciobanu, Georgeta (représenté par M. T. Cabré)
Colomer, Rosa (représentée par C. Bofill)
Conceição, Manuel Célio (représenté par E. Faulstich)
Leduc, Leticia (représentée par M. T. Cabré)
Mayar, Marie-Pierre (représentée par M. T. Cabré)
Popp, Carolina ( représentée par N. Gallardo San Salvador)
Pozzi, María (représentée par M. T. Cabré)
Radulescu, Ioana (représentée par D. Prado)

Observateurs :

Navarro, Carmen (Università degli Studi di Verona)
de Barcelos Almeida, Gladis Maria (Universidade Federal de São Carlos).

1. Accueil des participants et ouverture de la réunion

La Secrétaire générale, M. T. Cabré, ouvre la séance de la VIIIe Réunion plénière de Realiter et souhaite la bienvenue aux membres présents, ainsi qu’aux observateurs externes.
Elle explique rapidement les changements apportés dans le déroulement de ce type de réunion : afin d’en écourter la durée et suite aux décisions prises lors de la dernière réunion de Rome en 2003, il a été convenu d’organiser une réunion du Comité avant la Réunion plénière. Les rapports des responsables de travaux ont été lus par M. T. Cabré lors de cette réunion préalable et il a été décidé que chaque responsable aurait 5 minutes pour présenter l’état d’avancement de son projet en Réunion plénière. Cette proposition est acceptée par tous les membres présents.

2. Élection du Président de séance

M. T. Cabré, en tant que Secrétaire générale, propose qu’Enilde Faulstich préside la réunion. Sa proposition est acceptée à l’unanimité.

3. Approbation de l’ordre du jour

La présidente de la Réunion lit l’ordre du jour qui est accepté à l’unanimité.

4. Approbation du compte rendu de la VIIe Réunion plénière de Realiter

Le compte rendu et la liste des tâches qui ont été envoyés aux membres via la liste de diffusion Realiter sont approuvés à l’unanimité. Patrizia Guasco lit le rapport du Secrétariat qui est également approuvé par les membres présents.

5. Projets terminés

M. T. Cabré présente les projets terminés :

Vocabolario panlatino dell’Emodinamica – ASS.I.Term, Giovanni Adamo a transmis un message au Secrétariat quelques jours avant la réunion du Comité en informant que le vocabulaire est terminé et qu’il vient d’être publié sur le site Web de l’ILIESI-CNR, à l’adresse suivante : http://www.iliesi.cnr.it/bdt_pub/home.php.

Neologismos económicos en las lenguas románicas a través de la prensa – IULA, Judit Freixa. L’édition électronique est terminée. On peut la consulter à l’adresse : http://obneo.iula.upf.edu/economia/esp/index.html.

Vocabulari del genoma humà (Biotecnologia 2) – IULA, Mercè Lorente a transmis au Secrétariat un rapport complet de ce travail. L’édition électronique est en cours de préparation. M. T. Cabré tient à signaler que la responsable de ce projet a rencontré des difficultés dans la phase finale du projet (révision des langues), dues au fait que certains membres ne répondaient pas toujours.

6. Publication et diffusion des travaux de Realiter

Lors de la dernière Réunion plénière de Barcelone 2004, il avait été décidé que tous les membres de Realiter étudieraient la proposition présentée par M. Correia, coordonnatrice du groupe de travail sur la publication et la diffusion des travaux de Realiter, pour en discuter lors de la prochaine Réunion du Comité ou lors de la prochaine Réunion plénière.
Cette proposition a donc été discutée au sein du Comité et le document de M. Correia est distribué à tous les membres présents.
G. Huard expose rapidement le document rédigé par M. Correia et fait notamment référence à l’Ébauche des principes concernant la propriété intellectuelle des publications de Realiter élaborée par le Bureau de la traduction. Par rapport au point 1 de l’ébauche, il souligne l’importance d’une diffusion gratuite des travaux du Réseau. T. Célestin est d’accord sur ce point et rappelle que la gratuité était l’un des objectifs lors de la création de Realiter. Elle passe ensuite au point 4 :

« Les auteurs autorisent les collaborateurs intéressés, le coordonnateur de la publication ainsi que Realiter à diffuser gratuitement l’ouvrage à des fins de formation ou de consultation par le grand public sur Internet ».

et se demande si par « collaborateurs intéressés » on considère tout le monde ou seulement ceux qui ont participé. De même, elle s’arrête sur l’expression « consultation par le grand public », il s’agit là d’une grande diffusion, on autorise tout le monde.
M. T. Cabré ne s’y oppose pas, pourvu que la source – Realiter – soit citée, sinon on risque de perdre l’origine du travail. G. Huard fait remarquer que le point 6 répond à cette interrogation :

« Au cas où une tierce partie désire obtenir une autorisation à des fins de reproduction, de diffusion ou d’exploitation commerciale de la publication, il lui faudra s’adresser soit à l’organisme éditeur de la publication soit au secrétariat de Realiter à l’Union latine, qui consultera l’organisme éditeur ».

L-J Rousseau revient au point 5 et propose d’ajouter « du groupe de travail » après « les membres ». L’article est ainsi modifié :

« Au cas où une tierce partie désire obtenir une autorisation à des fins de reproduction, de diffusion ou d’exploitation non-commerciale de la publication, il lui faudra s’adresser soit à l’organisme éditeur de la publication soit au secrétariat de Realiter à l’Union latine, qui consultera l’organisme éditeur ».

G. Huard estime alors que le point 5 n’a plus lieu d’être. M. T. Cabré pense que si l’on veut garder le point 5, en cas de bénéfices, 5 % devrait revenir au Réseau. Tous les membres présents ne sont pas d’accord sur ce point. L-J Rousseau considère que Realiter est une organisation trop petite pour un système de ce type et en plus tout cela s’oppose aux principes mêmes du Réseau qui excluent tout type de commercialisation.
G. Huard propose alors de supprimer le point 5 afin de ne pas autoriser les membres à la vente des ouvrages de Realiter. Les membres présents sont tous d’accord pour éliminer ce point et ajouter « non » devant « commerciale » au point 6.

Pour le point 6, M. da Graça Krieger propose de mettre d’abord le Secrétariat de Realiter, puis l’organisme éditeur. M. T. Cabré suggère d’éliminer les deux « soit » et de les remplacer par « et ». De même elle suggère de remplacer, à la fin du paragraphe, « l’organisme éditeur » par « les auteurs individuels ou institutionnels ».

Suite aux propositions ci-dessus approuvées par les membres présents, le point 6 est donc rédigé de la manière suivante :

« Au cas où une tierce partie désire obtenir une autorisation à des fins de reproduction, de diffusion ou d’exploitation non-commerciale de la publication, il lui faudra s’adresser au Secrétariat de Realiter à l’Union Latine et à l’organisme éditeur de la publication qui consulteront les auteurs individuels ou institutionnels ».

L’Ébauche des principes concernant la propriété intellectuelle des publications de Realiter compte au total 5 points approuvés à l’unanimité par les membres présents.

G. Huard, en tant que représentant du groupe de travail sur la publication et la diffusion des travaux de Realiter, est invité à modifier l’autorisation pour la diffusion gratuite sur l’Internet des travaux de Realiter élaboré par le Bureau de la traduction, en fonction de l’Ébauche et de la transmettre au Secrétariat.

Concernant le point 2, D. Prado estime qu’il est nécessaire de mettre en place une politique claire en matière de publication des travaux de Realiter sur le site Web du Réseau. Pour que cela soit possible, il faut établir des modalités pour que le Secrétariat puisse les publier. Il propose alors qu’une fois le lexique publié sur le site individuel du membre coordonnateur, il doit obligatoirement être mis en ligne sur le site de Realiter au format pdf avec copie obligatoire au Secrétariat.

La proposition est acceptée à l’unanimité par tous les membres présents.

7. Présentation de la part du Comité du rapport sur les projets en cours

M. T. Cabré signale que le Secrétariat a reçu les rapports envoyés par chaque responsable, sauf celui relatif au Dictionnaire de la gestion de la qualité géré par TermRom. Concernant le projet Sistemes de gestió de la qualitat. Fondaments i vocabulari. Norma ISO 9000:2000, dont la responsable était Rosa Mateu, le Secrétariat a reçu tardivement le rapport envoyé par Marta Estella Clota, chargée par R. Mateu (partie à la retraite) de continuer ce projet, et n’a donc pas pu le présenter à la réunion.

7.1. Glossário de biotecnologia (Lexterm, Enilde Faulstich)

E. Faulstich précise que ce projet ne s’appelle plus Glossário de biotecnologia, mais désormais Léxico panlatino de Biotecnologia e Cultura de tecidos.
Elle informe que ce projet est pratiquement terminé. Il ne manque plus que la traduction dans toutes les langues concernées des pages de crédit. Elle tient à signaler également que la langue roumaine est la seule langue latine qui ne fait pas partie de ce lexique. Le travail sera publié sur les sites Web de Realiter et du Centro Lexterm à la fin de l’année.
Des disquettes contenant le projet dans son état actuel sont distribuées aux membres présents.

7.2. Terminologia dos contratos de comércio internacionais (Université Paris 8, Isabel Desmet)

Le projet n’est pas encore terminé et le rapport a été envoyé au Secrétariat.
I. Alves fait part au Secrétariat et à l’Assemblée d’un message envoyé par I. Desmet le 17 mai dernier, où elle informe qu’elle a reçu les corrections de la partie du portugais du Brésil et qu’il ne reste plus qu’à rédiger et traduire dans toutes les langues concernées les pages de crédit.

7.3. Vocabulaire multilingue de la géomatique et Vocabulaire multilingue de la manutention et du stockage (Office québécois de la langue française, Tina Célestin)

T. Célestin remercie tous les collaborateurs qui ont participé à ces deux projets. Elle tient à préciser que ces deux lexiques, qui sont en phase de conclusion, ont changé de titre : le Vocabulaire multilingue de la géomatique s’appelle désormais Lexique panlatin de la géomatique et le Vocabulaire multilingue de la manutention et du stockage s’appelle Lexique panlatin des chariots de manutention.

Pour ce qui est du premier projet, elle signale que les deux seules langues latines manquantes sont le roumain et le portugais du Portugal.
Concernant le second projet, elle précise qu’elle n’a pas reçu les équivalents pour le portugais du Portugal et le portugais du Brésil. P. Guasco signale à ce propos avoir reçu un courrier électronique datant du 25 mai de la part de M. C. Conceição dans lequel il précise ce qui suit :
«(…) - vocabulário da manutenção: tem sido um trabalho mais moroso por ter sido difícil constituir um corpus em Português. Faltam cerca de 20 termos e falta a verificação final. »

T. Célestin va donc le contacter pour savoir quand il pourra lui envoyer les termes qui manquent (en mettant en copie le Secrétariat). Pour ce qui est du portugais du Brésil, E. Faulstich fait savoir que les équivalents trouvés n’avaient pas un niveau suffisant pour les proposer.

7.4. NEOROM – Projet de création d’un réseau d’Observatoires de néologie (IULATERM, Maria Teresa Cabré)

M. T. Cabré informe que le projet avance et qu’une base de données et une plate-forme de travail sont en ligne. Pour le moment, elles sont uniquement disponibles en catalan, espagnol et galicien, les autres langues latines seront introduites au plus vite.

7.5. Lexique panlatin de bioéthique (Bureau de la traduction du Canada)

M. Valiquette et G. Huard informent que le projet est en cours et que le rapport a été envoyé par courrier électronique au Secrétariat. M. Valiquette transmet aux membres présents qui participent à ce projet une disquette pour la relecture des données.

7.6. Terminologia da inteligência artificial (Universidade de São Paulo, Ieda Maria Alves)

I. Alves présente son rapport.
Elle informe qu’au mois de février 2006 elle a reçu les équivalents pour le français du Québec. Pour le portugais du Portugal, l’espagnol d’Espagne et du Mexique, le galicien, le français de France elle a reçu des nouvelles sur le développement du travail. Par contre, elle n’a pas de nouvelles pour le catalan, l´italien et le roumain.
M. T. Cabré se propose de relancer les deux membres qui travaillent pour la partie du catalan.

M. T. Cabré propose ensuite de mettre un terme au projet Glosario Terminología de la Terminología. Tous les membres présents sont d’accord.

Concernant la présentation des membres responsables et collaborateurs de projet dans les travaux de Realiter, M. T. Cabré propose d’introduire en premier le nom de l’institution (s’il s’agit bien sûr d’un membre institutionnel), puis le nom du responsable. Cette proposition, déjà présentée à Barcelone (2004), est acceptée par tous les membres présents.

Par exemple :
Coordination : IULATERM (Mercè Lorente)
Coordination : Enilde Faulstich (Lexterm)

8. Révision du règlement

Comme convenu lors de la dernière réunion plénière du Réseau à Barcelone (2004), le groupe de travail sur la révision du règlement a été chargé de dresser une liste des questions relatives aux articles qui posaient problème. Tout au long de ces derniers mois, les membres de ce groupe ont apporté un certain nombre de modifications qui ont ensuite été proposées au Comité et discutées entre les membres, qui ont finalement transmis au Secrétariat leurs observations.

Le Comité de Realiter est parti des commentaires reçus par ces membres en les intégrant dans le règlement. L-J Rousseau présente aux membres les points discutés et approuvés par le Comité :

Chapitre 3, article 5.1 (suite aux commentaires de Mercè Lorente) :

Los miembros de la Red Panlatina de Terminología (Realiter) serán individuos, llamados « miembros individuales », o universidades públicas o privadas, instituciones o servicios de titularidad pública, y otros organismos privados sin afán de lucro, llamadas « miembros institucionales ».

Elle suggère de remplacer « instituciones » par « universidades » et apporte d’autres modifications à ce paragraphe.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 3, article 7.3 :

El miembro que no asista a las Asambleas Generales tres veces consecutivas sin justificación y que no participe a ningún proyecto pierde su derecho a delegar el voto.

La proposition faite par M. N. Singala « su derecho a delegar el voto » est acceptée par le Comité. Il est ensuite décidé de porter à 3 la limite au-delà de laquelle un membre qui ne participe pas aux Assemblées générales perd son droit à déléguer son vote. M. T. Cabré suggère également d’ajouter la phrase suivante « y que no participe a ningún proyecto ».

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 3, article 8.2 :

Suite aux commentaires de M. N. Singala et de M. T. Cabré, le Comité propose d’apporter les modifications suivantes :

2. Se considerarán como causas suficientes de exclusión:


- el incumplimiento reiterado de compromisos tomados en el seno de la Red,
- la ausencia de comunicación con los órganos de la Red durante dos años.
- si es miembro de un grupo de trabajo y no ha correspondido con los responsables a lo largo de un año.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Sur ce point, D. Prado signale que lors du lancement de nouveaux projets au sein du Réseau, les responsables des groupes de travail ne contactent pas toujours tous les membres de Realiter pour voir s’ils souhaitent participer à leur projet. Il estime qu’une consultation permanente de tous les membres est nécessaire. À ce propos, L-J Rousseau considère que les membres doivent adopter une attitude pro-active en s’intéressant aux projets proposés en Réunion plénière. Il suggère donc de mettre une clause à ce point et propose à M. T. Cabré de la rédiger. D. Prado, au nom du Secrétariat, pense également que le rôle du Secrétariat devrait être aussi celui d’identifier les membres qui ne participent à aucun projet depuis un moment et de les signaler au Comité qui pourrait discuter d’une éventuelle exclusion.

Chapitre 5, article 10.4 :

Les commentaires de M. T. Cabré sont approuvés par le Comité. L’article 10.4 est ainsi rédigé :

Como corolario del principio definido en el apartado 3, cualquier miembro de la Red tiene el derecho de expresarse libremente en su lengua o de elegir cualquier otra lengua entre las lenguas de la Red. Ello se aplicará tanto a las reuniones como a todos los documentos que se destinen a la Red o que emanen de ella. El derecho de los miembros a usar las lenguas propias de la red fue uno de los criterios que inspiró la creación de Realiter.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 11.1 :

Le commentaire de M. N. Singala est approuvé à l’unanimité par le Comité :

1. Los Órganos de coordinación de la Red son:

  • la Asamblea,
  • el Comité,
  • la Secretaría,
  • el Secretario general
  • y los Grupos de trabajo.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 13.3 :

Les propositions avancées par M. N. Singala et M. T. Cabré relatives à la durée du mandat des membres du Comité sont approuvées à l’unanimité par le Comité :

Los miembros del Comité serán elegidos por la Asamblea, por mayoría simple, por un período de cuatro años. Los miembros del Comité podrán ser reelegidos.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 13.5 :

Suite aux suggestions transmises par T. Célestin au Secrétariat, L-J Rousseau propose d’ajouter « au besoin / si es preciso ».

- verificar si es preciso o pedir la verificación de la calidad lingüística de los trabajos realizados por los diferentes grupos de trabajo en función de sus capacidades con respecto a la zona geo-lingüística para la cual los responsables lingüísticos fueron elegidos,

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 13.6 :

Les propositions avancées par M. N. Singala et M. T. Cabré ne sont pas approuvées par le Comité. La phrase est donc modifiée de la façon suivante :

(…) Los miembros del Comité que estuviesen ausentes de dos reuniones consecutivas quedarán excluidos automáticamente del Comité. (…)

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 15.3 :

Suite aux suggestions transmises par T. Célestin au Secrétariat, L-J Rousseau propose d’ajouter « au besoin / si es preciso ».

(…)- verificar si es preciso que los responsables lingüísticos hayan aprobado la calidad de la lengua del trabajo presentado,

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 16.2 :

Conformément à la modification approuvée au Chapitre 5, article 13.3, l’article 16.2 est modifié comme suit :

2. El Secretario General será elegido cada cuatro años por el Comité, del cual formará parte. Su elección será aprobada por la Asamblea.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 17.1 :

Le Comité propose d’éliminer « y los coordinadores de los grupos de trabajo » :

(…) – reuniones de coordinación, en las que podrán participar los miembros del Comité, del representante o los representantes de la Secretaría.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 5, article 18 :

Suite aux suggestions de T. Célestin et aux discussions entre les membres du Comité, l’article 18 est modifié comme suit :

 

  1. Los miembros de la Red no pagan ningún tipo de cuota.
  2. La Red puede recibir donaciones, subvenciones, ingresos provenientes de la venta o cesión de sus productos o servicios, o de contratos que hubiere firmado.
  3. Sólo la Red o las entidades que ella hubiera elegido para representarla en relaciones comerciales pueden comercializar, vender, alquilar, ceder los derechos u obtener beneficio económico o el equivalente de sus productos o acciones.
  4. Los miembros de Realiter están autorizados a reutilizar a título gratuito los datos terminológicos obtenidos gracias a los trabajos terminológicos de la Red en productos no comerciales, a condición de mencionar la fuente “Realiter”. Aun cuando se dé un uso comercial parcial a los trabajos de la Red, ésta deberá ser mencionada explícitamente.
  5. Toda publicación de los trabajos de la Red debe indicar de manera visible una de sus denominaciones oficiales y el logo de la misma.

D. Prado préférerait conserver le point 2 de l’article 18. L-J Rousseau estime qu’il faut une cohérence entre le règlement et les Principes des publications de Realiter. Il serait donc souhaitable de l’éliminer.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

Chapitre 7, article 20 :

Le point 2 est supprimé et le point 3 est modifié comme suit :

3. El presente Reglamento entrará en vigor después de su aprobación en la Asamblea general.

L’Assemblée approuve à l’unanimité.

À la fin de la lecture des points ci-dessus du règlement amendé, l’Assemblée est invitée à voter.

Votes par procuration :

- Ignacio Ahumada Lara (vote envoyé à M. T. Cabré)
- Ciobanu, Georgeta (vote envoyé à M. T. Cabré)
- Colomer, Rosa (vote envoyé à C. Bofill)
- Conceição, Manuel Célio (vote envoyé à E. Faulstich)
- Leduc, Leticia (vote envoyé à M. T. Cabré)
- Popp, Carolina (vote envoyé à N. Gallardo San Salvador)
- Pozzi, María (vote envoyé à M. T. Cabré)
- Radulescu, Ioana (vote envoyé à D. Prado)

Le règlement amendé est approuvé par tous les membres présents et adopté à l’unanimité.

9. Adhésion des nouveaux membres

M. T. Cabré lit les noms des 2 candidats

  • Estela Lalanne de Servente, coordonnatrice de la Comisión de Terminología del Colegio de Traductores Públicos de la Ciudad de Buenos Aires, traductrice littéraire et technico-scientifique, traductrice publique, correctrice internationale de textes en espagnol, Buenos Aires, Argentine. Cette demande est appuyée par M. T. Cabré et Josefa Gómez de Enterría.
  • Grupo EPA (Español Profesional y Académico), IULMA (Instituto Interuniversitario de Lenguas Modernas Aplicadas), Universidad de Alicante, Espagne. Cette demande est appuyée par M. T. Cabré et Josefa Gómez de Enterría.

Au sujet de cette dernière demande, elle suggère de demander au groupe EPA de reformuler sa demande en ajoutant à la fin « para participar en los trabajos de la Red » et non seulement pour être informé des dernières recherches dans le secteur de la terminologie comme il l’avait indiqué. Le Secrétariat est chargé de les contacter pour leur faire part de cette décision.

Les candidatures sont acceptées à l’unanimité.

I. Alves et M. da Graça Krieger signalent que Gladis Maris de Barcelos Almeida, qui a présenté une communication lors de la Journée Realiter du 1er juin, souhaite devenir membre. La candidature est approuvée par l’Assemblée.

10. Présentation des nouveaux projets

M. N. Singala présente les nouveaux projets que le Secrétariat a reçus et donne la parole aux membres concernés, Cristina Bofill (TERMCAT) et Tina Célestin (OQLF).

C. Bofill présente à l’Assemblée le projet proposé par TERMCAT.

Se sont proposés pour participer à ce projet :
Coordination : TERMCAT, Jordi Bover
- (espagnol d’Espagne)
- (espagnol du Mexique)
OQLF, T. Célestin (français du Canada)
Servizo de Normalización Linguística, M. N. Singala (galicien)
- (italien)
E. Faulstich, Centro Lexterm (portugais du Brésil)
M. de Lourdes Garcia (portugais du Portugal)
- (roumain)

Il manque les participants pour l’espagnol d’Espagne et du Mexique, l’italien et le roumain.

Lexique panlatin de la nanotechnologie

T. Célestin présente à l’Assemblée le projet proposé par l’OQLF.

Se sont proposés pour participer à ce projet :
Coordination : OQLF, T. Célestin
TERMCAT (catalan)
Univ. Pontificia Comillas, N. Rodríguez et Bettina Schnell (espagnol d’Espagne)
El Colegio de México, M. Pozzi (espagnol du Mexique)
- (portugais du Portugal)
- (français européen)
- (italien)
- (galicien)
Universidade Federal de São Carlos, G. Maria de Barcelos Almeida (portugais du Brésil)
- (roumain)

Il manque les participants pour le français européen, le galicien, l’italien, le portugais du Portugal et le roumain.

M. N. Singala s’occupe de chercher un collaborateur pour le galicien.

T. Célestin présente à l’Assemblée le deuxième projet proposé par l’OQLF.

Se sont proposés pour participer à ce projet :
Coordination : OQLF, T. Célestin
TERMCAT (catalan)
Universidad de Granada, N. Gallardo San Salvador et Universidad de Alcalá, J. G. de Enterría (espagnol d’Espagne)
- (espagnol du Mexique)
- (français européen)
- (galicien)
- (italien)
- (portugais du Brésil)
- (roumain)

M. N. Singala s’occupe de chercher un collaborateur pour le galicien.
M. da Graça Krieger analyse la possibilité de s’occuper du portugais du Brésil.

Il manque les participants pour l’espagnol du Mexique, le français européen, l’italien et le roumain.

Par rapport à ces deux projets, T. Célestin considère que le calendrier de travail est à voir directement avec les participants.

D. Prado suggère que le Secrétariat se charge de transmettre à la liste Realiter les fiches des trois nouveaux projets afin de voir quels membres seraient intéressés à participer.

G. Huard signale qu’il va proposer prochainement un nouveau projet sur le changement climatique. Il fait en outre référence au document « Cadre de production » présenté lors de la Réunion plénière de Rome (2003). Il aimerait savoir si ce type de document est accepté par Realiter ; il s’agirait là d’une fiche que le coordonnateur du projet pourrait utiliser s’il le souhaite. M. T. Cabré propose à G. Huard d’envoyer un courrier électronique aux membres du Comité et à tous les membres en leur transmettant ce document.

11. Lieu et date de la prochaine Réunion

M. T. Cabré et D. Prado font savoir que Franco Bertaccini (SSLMIT, Università di Bologna) propose la ville de Bertinoro (Italie) pour la prochaine Réunion plénière du Réseau qui aurait très vraisemblablement lieu du 7 au 10 juin 2007, dans le cadre d’un colloque organisé par l’ASS.I.Term. Pour le thème de la Journée, qui serait précédée par deux jours de formation, le Secrétariat s’adressera à F. Bertaccini et se chargera de communiquer par la suite la date exacte à tous les membres.
La proposition est approuvée à l’unanimité.

12. Débat

M. T. Cabré présente aux membres le rapport financier de Realiter élaboré par le Secrétariat. Il s’agit d’une proposition qui peut être modifiée et améliorée. Elle suggère donc que le Comité l’examine afin d’y apporter les modifications nécessaires. Elle signale en outre que le bilan est positif et qu’il serait donc souhaitable d’utiliser cet argent pour co-financer les déplacements des membres qui ont des problèmes pour voyager à l’étranger (par exemple les roumains). D. Prado pense que cet argent pourrait financer l’édition des travaux du Réseau.

E. Faulstich présente ensuite l’avant-projet de Stéphane Lopez, en collaboration avec l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, proposé lors de la réunion de Barcelone (2004), en tant que responsable de la Commission chargée de préparer la proposition du projet à soumettre à l’AIF et composée de M. C. Conceição, E. Faulstich, J. Gómez de Enterría et J. García Palacios.

M. T. Cabré estime qu’il faudrait savoir si l’AIF est toujours intéressée par ce projet et suggère que le Secrétariat contacte Stéphane López à ce sujet.
De son côté, E. Faulstich informe que l’Universidade de Brasília a un accès facile à un certain type de littérature diplomatique et serait donc en mesure de préparer un cours de ce type en ligne. J. G. de Enterría signale qu’un diplôme de langue espagnole à des fins économiques existe suite à une convention entre l’Universidad de Salamanca, l’Universidad de Alcalá et la Chambre de commerce et d’industrie de Madrid. Elle explique qu’il ne s’agit pas d’un cours en ligne, mais que le programme et les objectifs sont les mêmes, étant donné qu’il s’agit d’un cours d’espagnol des affaires destiné à des professionnels de haut niveau.
M. T. Cabré propose donc que le Secrétariat contacte S. López pour voir si l’AIF est toujours intéressée par cette offre. Si la réponse est positive, elle propose que le groupe de travail se réunisse afin de déterminer les tâches de chacun (contenu, forme, modalités, etc.).
L-J Rousseau se demande si l’AIF est toujours prête à payer pour ce projet.

M. N. Singala intervient au sujet de la liste de diffusion de Realiter suite aux derniers échanges entre certains membres quelques jours avant la Réunion plénière. Afin d’éviter toute confusion entre l’adresse électronique du Secrétariat (realiter@unilat.org) et celle de la liste de diffusion (realiter@dtil.unilat.org), il propose de modifier cette dernière. La proposition est acceptée à l’unanimité et le Secrétariat s’occupe de faire ce changement.

G. Huard soulève la question de la promotion des lexiques publiés de Realiter. Il considère qu’il n’y a pas assez de diffusion. Faut-il créer une liste ou un élaborer un plan afin d’améliorer leur visibilité ?
D. Prado trouve en effet qu’il manque une politique systématique de diffusion de ces lexiques.

L-J Rousseau pense que le site Internet de Realiter est surtout une « vitrine » et qu’il est nécessaire que les spécialistes soient mieux informés de l’existence des travaux du Réseau.
M. T. Cabré est d’accord avec G. Huard et considère que le Secrétariat devrait avoir une liste des listes de diffusion. D. Prado pense à la possibilité de créer un groupe de travail spécifique pour trouver des listes de public spécialisé. M. T. Cabré propose que Realiter demande au CINDOC de faire ce type de recherche afin de cibler le public pour chaque projet. N. Rodríguez croit que c’est au responsable du projet de trouver les sites où faire la diffusion du lexique, ne serait-ce que trois ou quatre. M. T. Cabré n’est pas d’accord, car elle trouve que cela représente beaucoup de travail personnel. T. Célestin pense que la diffusion pourrait déjà être faite à travers les spécialistes qui ont collaboré au projet.

M. T. Cabré évoque par la suite le projet Realiter Taula de formants cultes et fait référence à un message que le Secrétariat a reçu le 25 avril dernier de la part de Thierry Lepage dans lequel il exprime la nécessité de revoir la partie en français de ce travail. Elle demande alors si l’un des membres présents ne voudrait pas réviser cette partie, le cas contraire, elle serait supprimée du projet. N. Rodríguez fait savoir qu’elle va considérer cela et qu’elle en informera le Secrétariat.

Finalement, J. G. de Enterría et N. Gallardo San Salvador reviennent sur la version amendée du règlement car elles trouvent que la version espagnole présente quelques erreurs. D. Prado fait savoir qu’il s’agit de versions élaborées en interne et qu’il sera par la suite demandé à chaque responsable linguistique de faire une révision finale.

13. Clôture

E. Faulstich, Présidente de séance, clôture officiellement la VIIIe Réunion plénière de Realiter et remercie les membres de leur participation.

M. T. Cabré remercie l’Assemblée et le soutien de la PUC pour la co-organisation du colloque «Méthodologie pour la collecte et la systématisation de corpus à des fins dictionnairiques» et le déroulement de cette Réunion plénière.