XII Journée Realiter

Il est possible de suivre les travaux de la XII Journée scientifique Realiter sur la page youtube du Servizo Normalización.

Roma 1998

 

VIIe Réunion de coordination du Réseau panlatin de terminologie

Organisée par : l’Associazione Italiana per la Terminologia (Ass.I.Term)avec la collaboration de l’Instituto di Studi sulla Ricerca e Documentazione (ISRDS), du Centro di Studio per il Lessico Intelletuale Europeo (LIE) del Consiglio Nazionale delle Ricerche (CNR) et de l’Union Latineet le soutien de la Délégation générale à la langue française

Rome

26-27 juin 1998

Compte rendu

Note : ce compte rendu est envoyé à l’ensemble des membres de Realiter, qu’ils aient été présents ou non à la réunion. La plupart des documents cités ont été distribués aux participants. Ils ne sont donc annexés qu’aux exemplaires du compte rendu destinés aux membres absents.

Ont participé les membres suivants :

- M. Giovanni ADAMO (CNR/ Lessico Intelletuale Europeo et Ass. I. Term, Italie)

- Mme Sofía ÁLVAREZ (CSIC/CINDOC, Espagne)

- Mme Rute COSTA (Universidade Nova de Lisboa, Portugal)

- M. Loïc DEPECKER (Université de Paris 3, France)

- Mme Enilde FAULSTICH (Universidade de Brasília, Brésil)

- M. Vitelio HERRERA (Union Latine)

- Mme Leticia LEDUC (Organización Mexicana de Traductores, Mexique)

- Mme Maria Teresa LINO (Universidade Nova de Lisboa, Portugal)

- Mme Giliola NEGRINI (Ass.I.Term, Italie)

- M. Daniel PRADO (Union Latine)

- M. Louis-Jean ROUSSEAU (RINT)

- M. Manuel NUÑEZ SINGALA (Universidad de Santiago de Compostela, Espagne)

- M. Louis Claude TREMBLAY (Direction de la terminologie et de la normalisation, bureau de la traduction, Canada)

Absents excusés :

             Mme Maria Teresa CABRE (IULA-Universitat Pompeu Fabra, Barcelona, Espagne)

Mme Ioanna RADULESCU (Roumanie)

Mme Amélia IRAZAZABAL (Madrid, Espagne )

1. Accueil des participants et ouverture de la réunion

Le Secrétaire général, M. Loïc Depecker, ouvre la VIIe réunion de coordination de Realiter en remerciant les organisateurs de cette manifestation. Il donne la parole à Mme Giliola Negrini (Ass.I.Term), qui accueille et remercie les participants, en leur souhaitant la bienvenue au nom du professeur M. Bisogno, directeur de l’Istituto di Studi sulla Ricerca e Documentazione Scientifica, malheureusement absent pour raisons de santé. Elle évoque son idée d’organiser un séminaire de travail, dans deux ans, lorsque les actions menées par Realiter et par Ass.I.Term auront davantage progressé. Elle considère qu’il est donc préférable d’attendre, afin de pouvoir présenter des résultats concrets en matière de terminologie pour la langue italienne. M. Depecker rappelle l’importance de cette langue pour le réseau Realiter, et le symbole que constitue la tenue de cette réunion à Rome.

2. Election du Président de séance

M. Depecker suggère d’élire M. Giovanni Adamo, hôte de cette réunion, président de séance. Sa proposition est adoptée à l’unanimité. Celui-ci remercie l’assemblée en évoquant la 7e année de vie de l’Ass.I.Term. Il fait part de l’absence de Mme Cabré, retenue inopinément pour des raisons familiales.

3. Approbation de l’ordre du jour

Après approbation du Comité, l’ordre du jour est adopté.

4. Approbation du compte rendu de la 2e réunion plénière de Realiter

Le compte rendu de la 2e réunion plénière du réseau (Barcelone, 27 octobre 1997), assorti des modifications demandées par Mme María Teresa Cabré, est approuvé.

5. Rapport du Secrétariat

M. Vitelio Herrera donne lecture du Rapport du secrétariat.

6. Evaluation des travaux en cours

6.1 Publication du Lexique des termes de base de l’informatique en langues néo-latines

M. Depecker rappelle la difficulté de ce travail et soulève la question de la gestion du réseau de partenaires qui est en train de se mettre en place. Il évoque aussi l’importance, pour Realiter, de pouvoir présenter des travaux concrets qui permettent l’harmonisation et le rapprochement des langues néo-latines.

M. Daniel Prado prend la parole pour présenter les objectifs de ce lexique, dont l’essentiel se trouve sur la Toile (site web de Realiter). Il rappelle la nécessité d’en disposer en différentes versions et de le diffuser au maximum. Les modifications, ajouts et critiques sont les bienvenus. La question reste de savoir comment intégrer ces changements.

M. Adamo revient sur ce sujet en distinguant deux types de problèmes : la diffusion sur le site web et la diffusion dans d’autres pays. Un lexique pouvant être mis à jour au fur et à mesure des évolutions de ce secteur serait un atout considérable.

M. Depecker soulève la question des moyens à prévoir pour gérer une telle coordination et faire évoluer ce projet. Le budget accordé par l’université de Paris 3 ne le permet pas et, pour le moment, un deuxième tirage du Lexique des termes de base de l’informatique en langues latines est difficilement envisageable.

D’après M. Prado, il serait préférable qu’un des autres groupes linguistiques puisse éditer, à partir de sa langue, une version améliorée.

Pour sa part, M. Louis Jean Rousseau préfère le support Internet au support papier. Il rappelle la rapidité de péremption du papier, alors que, sur un site, les changements se font « immédiatement ». Le cédérom aussi est envisageable pour un grand tirage.

Mme Leticia Leduc revient quant à elle sur la question de la coordination et de la centralisation de ces évolutions, en intégrant les variantes nationales.

M. Adamo rappelle qu’il s’agit d’une première expérience. Il propose que la personne responsable de chaque projet soit aussi chargée de la mise à jour de son travail et reste en contact avec les responsables pour les autres langues.

M. Manuel Nuñez Singala évoque le projet d’une version galicienne du lexique, tout en soulignant les difficultés que présente l’état actuel de la terminologie galicienne dans ce domaine.

M. Depecker pense qu’il faut le diffuser à la fois sur Internet mais aussi sur support papier. Cela assure la « visibilité » et l’audience de Realiter. Il souligne que les versions complètes des travaux demeurent sur Internet. Sur la question des éditions, si la responsabilité scientifique revient au promoteur initial du projet, la responsabilité éditoriale revient quant à elle à celui qui édite. Mme Leticia Leduc va dans ce sens en indiquant que chaque membre est responsable de l’édition dans sa langue.

M. Depecker conclut que, quoi qu’il en soit, ces publications ne sont pas des normes officielles mais des travaux. Elles revêtiront toujours un caractère incomplet. Sur le plan de la responsabilité scientifique, l’Université de Paris 3 poursuivra donc le projet de terminologie de l’informatique en langues latines afin de maintenir la continuité du projet.

6.2 Publication du dictionnaire de l’environnement

Mme Maria Teresa Lino présente la version définitive du dictionnaire de l’environnement, dont elle a envoyé la dernière version le 18 juin à tous les partenaires. Subsiste néanmoins un litige entre la Roumanie et la République de Moldavie. En effet, les représentants de ces deux pays n’arrivent pas à se mettre d’accord quant à l’emploi des termes dans le dictionnaire. Après un long débat, le Comité de Realiter considère que son rôle est de veiller à ce que les Principes méthodologiques du travail terminologique définis par Realiter et applicables dans le cadre des travaux menés au nom du réseau soient respectés. Dans cette optique, il décide que les variantes proposées seront assorties de la mention « Roumanie » ou « Moldavie », conformément aux stipulations desdits Principes, tels que ceux-ci ont été précisés à cet égard lors de la réunion de Barcelone. Le Comité insiste, cependant, sur le fait que les propositions de termes ou de variantes devront être étayées de références documentaires. M. Rousseau et M. Louis Claude Tremblay insistent beaucoup sur ce point.

Mme Enilde Faulstich suggère de respecter un modèle d’élaboration de glossaires et remarque qu’il existe des différences de présentation entre le lexique de l’informatique et le dictionnaire de l’environnement. Il est décidé de demander aux participants à des travaux Realiter de viser à un rapprochement des présentations des produits Realiter, tout en maintenant la spécificité que peut avoir chacun de ces travaux.

6.3 Dictionnaire panlatin de la culture céréalière

M. Massimo Ragucci évoque le projet du Dictionnaire panlatin de la culture céréalière, projet n’ayant pu être mené à son terme en raison, entre autres, du manque de disponibilité des chercheurs. De plus, il informe les participants à la réunion que, désormais, il ne pourra plus assurer la coordination de ce travail en raison d’un changement d’affectation.

Compte tenu de ces difficultés, M. Adamo confie au Comité le soin de décider de la suite de ce projet. M. Prado rappelle que le problème avait déjà été soulevé lors de la réunion plénière de Barcelone.

M. Manuel Conceição pourrait être chargé de la poursuite du projet, dont il attend, ainsi que Mme Maria Teresa Lino le rapporte, des nouvelles. Elle lui fera part du souhait du Comité à ce propos.

M. Ragucci annonce que ses collègues de Rome pourront continuer à collaborer pour ce qui est de la terminologie en langue italienne.
Le correspondant italien pour ce projet est :

M. Stefano Federiconi
Ministero Politiche Agricole
Via XX Settembre 20
00187 Roma
Tél. et Télécopie : (00.39) 06.4665.4074

6.4 Publication de la Taula de Formants cultes

La version sur papier de la Taula de Formants cultes, éditée par l’IULA, vient de paraître. M. Adamo donne lecture du message d’excuses par lequel Mme Maria Teresa Cabré justifie son absence. En tant que responsable de cette publication, elle informe les membres de Realiter qu’elle tient celle-ci à leur disposition à l’IULA, à Barcelone. M. Depecker félicite l’équipe de l’IULA de ce travail et de l’excellence de cette publication. Il indique que c’est grâce à de tels travaux, tangibles et utiles, que Realiter pourra s’imposer.

6.5 Lexique panlatin de terminologie

M. Herrera donne lecture de la lettre d’excuses de Mme Amelia de Irazazábal. Le document « Terminología de la terminología – Propuesta de sistema de conceptos », envoyé par cette dernière ce même jour, a été distribué aux membres au cours de la réunion. Le Comité lui demande de rédiger et d’envoyer aux membres du groupe de travail (Mme Enilde Faulstich, Mme Leticia Leduc, M. Louis-Jean Rousseau, Mme María Teresa Cabré) un document explicatif des critères et objectifs de la rédaction de cette liste de termes.

6.6 Recueil de textes méthodologiques

M. Rousseau présente ce travail. Il propose de limiter le recueil à des textes récents, d’orientation pratique et méthodologique. D’autre part, nombre de textes ayant vieilli, il suggère de ne conserver que les textes datant au maximum de 5 années. Le groupe de travail de ce recueil n’ayant pu se réunir, l’élaboration de celui-ci en a été ralentie. M. Rousseau souligne, notamment, l’intérêt de la norme 704 sur les principes et méthodes de la terminologie. Mais il n’en existe pas de version récente dans les langues de Realiter. Il invite les membres du réseau à lui envoyer les textes déjà sélectionnés dans ces langues.

6.7 Lexique panlatin d’Internet

M. Louis-Claude Tremblay indique qu’il a accepté de coordonner les travaux portant sur le lexique d’Internet en langues latines. Les responsables ont été désignés pour chaque langue, à savoir :

- Mme Enilde Faulstich et Mme Maria Teresa Lino pour la langue portugaise,

- Mme Giovanni Adamo pour la langue italienne,

- Mme María Teresa Cabré pour la langue catalane,

- Mme Leticia Leduc pour la langue espagnole,

- Mme Georgeta Ciobanu pour la langue roumaine,

- M. Manuel Nuñez Singala pour la langue galicienne,

- M. Loïc Depecker pour la langue française.

La 2e étape de ce travail consistera en l’envoi, par M. Tremblay, d’un courrier destiné à préciser la marche à suivre. Une fois la nomenclature décidée, le français deviendra la langue de départ, les travaux de normalisation terminologique au niveau national et international étant très avancés dans cette langue. Il est décidé que M. Tremblay, coordinateur de ce projet, communiquera avec les responsables linguistiques et le Comité de Realiter en informant le Secrétariat de l’avancement des travaux et des difficultés éventuelles.

6.8 Traitement des anglicismes

Le texte sur le traitement des anglicismes rédigé par M. Depecker et présenté sur le site de Realiter depuis décembre 1997 est revu pendant la réunion. Les seules modifications envoyées, celles de M. Rousseau, sont examinées et intégrées en grande partie dans ce texte, le document étant validé par le Comité de Realiter.

6.9 Glossaire de biotechnologies

Mme Enilde Faulstich présente son travail relatif de Glosário de Biotecnologia, qui comprend 249 termes et respecte la méthodologie définie par Realiter. Les membres du Comité s’engageant à trouver des partenaires dans les langues de Realiter sont :

- M. Giovanni Adamo,

- Mme Sofía Alvarez,

- Mme María Teresa Cabré,

- M. Loïc Depecker,

- Mme Leticia Leduc,

- Mme Maria Teresa Lino,

- Manuel Nuñez Singala,

Le secrétariat se charge de trouver un partenaire pour la langue roumaine. Le coordinateur du projet se mettra en contact avec les autres membres.

6.10 Mémoires à quatre mains

En l’absence de Mme Caroline de Schaetzen, M. Prado aborde les problèmes d’organisation que rencontre ce projet, en raison desquels il ne peut être poursuivi. Le projet de Mémoires à quatre mains est par conséquent annulé, ces difficultés faisant obstacle à son bon développement.

7. Développement des sites Internet des membres de Realiter

7.1 Développement du site de l’IULA

7.1.1 TaPaFoc : gestion informatique de la table multilingue des formants

Aucun représentant de l’IULA n’étant présent pour présenter le site et la table des formants, ce point ne peut être abordé de façon détaillée.

7.2 Développement du site de l’Office de la langue française

M. Rousseau présente le site de l’Office de la langue française, actuellement en pleine restructuration. Ce site compte plusieurs centaines de pages, et présente les activités et réalisations terminologiques du Québec. Le Rint (Réseau international francophone de néologie et de terminologie) dispose quant à lui d’un site Internet et d’une adresse qui lui sont propres. M. Rousseau invite les membres de Realiter à consulter ces deux sites.

7.3 Développement du site de l’Université de Paris III

M. Depecker expose le contenu de ce site, qui est installé dans un service d’enseignement à distance. Il comporte notamment :

- le dictionnaire panlatin d’informatique, qui comprend 4 000 concepts,

- le dictionnaire du tourisme, en plusieurs langues de l’Union européenne, avec 2 000 concepts,

- un cours de terminologie,

- des mémoires de terminologie des étudiants, qui sont progressivement intégrés sur le site.

- Le but est de créer, à terme, une bibliothèque virtuelle destinée à aider les personnes géographiquement éloignées de l’Université.

- La nouvelle adresse du site de l’université de Paris III (Télé 3) est la suivante : http://www.tele3.net.

7.4 Développement du site du CIRT (ISRDS – Ass.I.Term)

Mme Giliola Negrini décrit le site du CIRT : ses activités, objectifs et finalités. Le but est d’offrir des informations à toutes les personnes intéressées par la terminologie en différentes langues, en concevant notamment une interface permettant d’accéder à une banque de données.

7.5 Les autres sites

Mme Maria Teresa Lino parle du site de l’Universidade Nova de Lisboa, qui est en cours d’élaboration. Ce site est associé à une base textuelle. Les dernières corrections devraient être intégrées prochainement.

M. Prado rappelle que le site d’ETIS, serveur européen multilingue (langues de l’Union européenne) d’information sur la terminologie, devrait prendre forme sous peu. Il offrira des informations terminologiques, bibliographiques et institutionnelles.

M. Manuel Nuñez Singala propose de consulter un site consacré à la langue galicienne : http://www.galego.org.

8. Autres projets en cours

L’idée de M. Prado de créer un cédérom intégrant tous les travaux de Realiter est approuvée. Ce support, peu onéreux, permettrait de diffuser les informations et travaux de Realiter auprès du plus grand nombre et également de faire la promotion du réseau.

9. Relations avec les autres réseaux et associations

9.1 Comité Technique 37 de l’ISO

M. Depecker rappelle l’importance, pour les pays latins, de participer au Comité Technique 37, lequel est chargé de la normalisation des procédures en matière de terminologie. Deux initiatives ont été prises en ce sens auprès de la Roumanie et de l’Espagne. Cela devient d’autant plus important qu’une nouvelle génération de documents voie le jour, tels que :

- les normes sur la gestion des projets terminologiques,

- la catégorie de données terminologiques,

- un guide de travail pour l’élaboration de systèmes de gestion de données terminologiques.

L’objectif est de bien situer les grands textes de normalisation technique et de savoir s’ils existent dans les langues néo-latines.

Mme Lino, tout en mentionnant les difficultés que devra surmonter la langue portugaise, déclare qu’elle fera son possible pour que cette dernière soit prise en compte dans les travaux du CT 37.
M. Rousseau ajoute que le Rint a établi une liaison avec le CT 37 et propose de soumettre une demande à ce même Comité au nom de Realiter. M. Adamo soutient cette proposition, qui est acceptée par le Comité de Realiter.

9.2 AET

M. Prado présente brièvement l’Association européenne de terminologie et ses activités. Il donne lecture du texte de l’accord de coopération entre l’AET et Realiter.

M. Rousseau signale que les échanges ne devront pas se faire à sens unique, et propose de modifier le point 6 de l’article 1er en remplaçant : « des langues européennes » par « des langues officielles de Realiter ».

Après sa lecture, les membres du Comité acceptent cette proposition. Cet accord sera signé à l’issue de cette réunion.

9.3 Divers

Mme Leduc présente le projet de création de la Red Norteamericana de Terminología. Ce réseau réunit le Mexique, les Etats-Unis et le Canada. Il s’appuierait sur un réseau de traducteurs, déjà existant, de près de 11 000 membres. Elle demande au Comité l’autorisation de s’inspirer des principes méthodologiques et de la structure de Realiter pour la structuration et la mise en place de ce réseau.

M. Prado suggère que Realiter mandate officiellement Mme Leduc pour participer et contribuer à cette création : cette proposition est acceptée à l’unanimité.

Mme Sofia Alvarez informe les participants à la réunion de la création de l’Asociación Española de Terminología (AETER). Son Comité a été élu au mois de mai dernier. Actuellement, elle comprend 69 membres, dont un membre de l’Aenor.

Mme Faulstich présente le groupe national de travail de lexicologie, de lexicographie et terminologie du Brésil. Une rencontre aura lieu en 1999. Elle demande l’autorisation de faire connaître les travaux de Realiter à cette association. Les membres accèdent à cette demande.

Mme Faulstich sollicite Realiter d’appuyer sa demande d’aide financière aux autorités de son pays par une lettre de soutien. Ce projet sera présenté prochainement au Comité.

M. Prado présente le numéro spécial de Terminometro consacré à la terminologie au Brésil.

10. Programme d’activités et objectifs de Realiter pour 1998

10.1 Termilat

Pour l’année 1998, le Secrétaire général informe que, jusqu’à présent, il n’y a pas eu de nouveaux projets, les projets en cours mobilisant les membres. Realiter devrait ouvrir de nouvelles voies et s’orienter selon trois axes :

- l’élaboration et l’édition de lexiques, de dictionnaires ou de vocabulaires,

- la gestion des nouvelles demandes d’adhésion,

- le développement des échanges électroniques.

À son avis, Termilat, liste de diffusion déjà mise en service par l’Union Latine, permettrait à d’autres publics d’échanger des informations et de collaborer avec Realiter.

M. Prado propose que tous les membres du Comité, dans un premier temps, s’inscrivent à Termilat. M. Tremblay suggère d’accepter cette proposition à titre d’essai.

Cette dernière proposition est acceptée, à l’unanimité.

10.2 Vocabolario panlatino dell’Emodinamica

M. Adamo présente le projet, émanant d’un membre d’Ass.I.Term, le Dr Michele Schiariti, d’élaborer un lexique sur la cardiologie. Se sont proposés pour y collaborer ou pour trouver des partenaires dans chaque langue, les personnes suivantes : M. Loïc Depecker, M. Manuel Nuñez Singala, Mme Leticia Leduc, Mme Enilde Faulstich, Mme Rute Costa et M. Maria Teresa Lino.

Ce travail se fera à partir de la langue pilote, l’italien, les équivalences pour chaque langue venant à la suite.

11. Examen des demandes d’adhésion

M. Depecker présente la demande officielle de Mme Ana Aguilar, qui est acceptée à l’unanimité. D’autre part, il informe que de nombreuses demandes d’adhésion et d’information parviennent au Secrétariat. Il souhaite avoir l’opinion des membres du Comité afin de définir la marche à suivre pour y répondre. Il rappelle que, pour adhérer à Realiter, il est nécessaire d’obtenir le parrainage de deux membres du Comité de Realiter. M. Rousseau indique que les demandes doivent toujours être assorties d’une justification. Le Secrétariat se montrera vigilant sur ce point.

12. Divers

M. Rousseau demande au Secrétariat de mettre à jour le tableau des groupes de travail.

M. Nuñez Singala propose que la prochaine réunion de coordination ait lieu à Santiago, en juin 1999. Les membres du Comité le remercient vivement de cette proposition, qui est acceptée.

La date de la 3ème réunion plénière est discutée. M. Prado se propose d’envoyer un courrier aux responsables de la réunion de RITerm afin d’organiser ladite réunion le samedi 21 novembre, à Cuba.

Mme Faulstich présente un article sur la terminologie au Brésil et demande au Secrétaire général d’adresser une lettre de soutien et d’encouragement au ministère de l’Éducation nationale, accompagnée du numéro spécial de la revue Terminometro.

13. Clôture de la réunion

Le Secrétaire général remercie le Comité de Realiter et réitère ses félicitations aux organisateurs de cette réunion.

M. Adamo remercie, à son tour, les membres du Comité de leur participation et de leur attention lors de la réunion. Il clôture ainsi la VIIe réunion de coordination de Realiter.